Catégories
Hacker les ...

Hacker les hackerspaces ?

« Un hackerspace, hacklab ou media hacklab est un lieu où des gens avec un intérêt commun (souvent autour de l’informatique, de la technologie, des sciences, des arts…) peuvent se rencontrer et collaborer. Les Hackerspaces peuvent être vus comme des laboratoires communautaires ouverts où des gens (les hackers) peuvent partager ressources et savoir« . Wikipedia

En 2013, nous évoquions le sort futur de certains hackerspaces et autre tiers lieux franciliens. Que sont-ils devenus ? Aurait-on besoin de les promouvoir ? Si oui, que faire pour les pérenniser et n’y a-t-il pas alors un risque de détournement ?

Catégories
D3E ? Evénement

Leçons à tirer après une action ponctuelle de déstockage de D3E ?

Suite à une initiative lancée par un membre du Tmp/Lab sur la liste de diffusion, un petit groupe de 4 personnes s’est retrouvé face à des piles de déchets d’équipements électriques & électroniques (DEEE ou D3E) qui s’étaient progressivement accumulées.
Après une rapide concertation, nous avons décidé de transférer les déchets les plus volumineux à la la décheterie d’Ivry sur Seine. Le but était donc de faire de la place et pas de valoriser ces déchets.

La stratégie étant ainsi définie, il a fallu trouver des espaces relativement vides afin de pouvoir faire du tri dans les piles de déchets et pouvoir accéder aux D3E que nous souhaitions évacuer.
Deux télévisions à écran cathodique, des tubes néons grillés, des cartes électroniques, un gros et vieux équipement électrique et électronique aux fonctionnalités indéfinies se sont vus charger dans le véhicule d’un des membres de la fine équipe.
Deux d’entre nous sont partis, munis de justificatifs de domicile et de pièces identités, à la décheterie. Tandis que les deux autres se sont attaqués au ménage et à la réorganisation de l’espace dégagé. Une caisse et une palette ont été utilisées afin de structurer l’espace, de manière à pouvoir stocker les matériaux plastiques d’une part et, d’autre part les équipements électriques & électroniques qui devront faire l’objet d’un diagnostic.
Cartons, papiers abimés et non réemployables ont été mis aux ordures ménagères. Un second voyage serait prévu prochainement pour déstocker les matériaux plastiques volumineux qui sont, en l’état actuel, des déchets non employables et qui prennent de l’espace.

Au final, un gain de place et une impression d’ordre mais … pour combien de temps ? Aurait-on pu faire mieux ? Quelles leçons tirées de cet atelier déstoskage de D3E ?

Catégories
D3E ? Prospectives

Les TIC et l’impératif de sobriété

Le titre de ce premier article de l’année 2014 du blog d’Electrocycle, l’Asso D3E, est emprunté au dossier « Les technologies de l’information communication et l’impératif de sobriété » publié par la Revue Durable de juin-août 2013 dans le numéro 49. La lecture de ce numéro fait écho à une partie de ce que nous avions découvert, depuis nov. 2011, lors de notre action-recherche sur les DEEE (déchets d’équipements électriques & électroniques). Bref aperçu du contenu de la Revue Durable dédiée aux TIC autour de 5 axes que nous pensons importants pour la compréhension des D3E.

  1.  Méconnaissance des impacts environnementaux des TIC
  2.  Les déchets, bien gérés peuvent être des ressources
  3.  Economie sociale et solidaire et innovations, même combat en faveur du traitement des e-déchets ?
  4.  L’énergie, un autre des talons d’Achille des EEE
  5.  Pour un changement de paradigme à travers une gestion du bien commun et des villes repensées : une transition en cours ?